Noté 4.6/5 par nos agriculteurs
Service client 6j/7 de 7h à 21h

Appel d'offre Semences d'Orge de Printemps > PARTICIPER <

ComparateurAgricole.com
Rechercher

ANALYSE MARCHÉ CÉRÉALES ET ENGRAIS HEBDOMADAIRE | SEMAINE 12

A lire, chaque semaine, les analyses marchés collectes et approvisionnements pour mieux agir sur votre exploitation. Cotations, cours, spread... Pour toute question n'hésitez pas à contacter l'équipe ComparateurAgricole.com au 02 42 14 00 01.

Thibault Pesquet

Thibault Pesquet

Responsable Marché MATIF

Marché173 vues6 min. de lecture3/19/2019

ANALYSE MARCHE COLLECTE & APPRO.


BLÉ : Correction technique ou rebond durable !


NOUVELLE VERSION 


Résumé de la semaine

En résumé, les cours du blé ont progressé la semaine précédente à Chicago (+5,58%) en venant clôturer à 4,6225$/boisseau. Le fort mouvement de baisse entamé mi-février semble s'essouffler dans un contexte où de nombreux opérateurs ont procédé à des rachats de positions Long après le violent décrochage du marché ! 

Néanmoins, on constate que le contexte fondamental ne plaide pas pour une hausse des cours. En effet, les conditions climatiques sont clémentes outre-Atlantique, en Europe et en Mer Noire. Malgré un manque de certitudes, les perspectives de récoltes sont bonnes pour la campagne 2019 (751,10Mt à l’échelle mondiale selon les premières estimations), ce qui limite le potentiel haussier sur les marchés. Qui plus est, le blé US est toujours pénalisé par le retard des chargements à l’export alors que la campagne se termine dans 3 mois. Enfin, le maïs reste toujours en retrait, ce qui limite le potentiel haussier du blé.

Côté européen, le marché du blé a lui aussi fortement rebondi ! Le bon rythme de chargement dans les ports de l’hexagone ainsi que l’achat algérien de 450kt sont des éléments positifs sur la compétitivité du blé français.

A l’heure actuelle, la céréale française est la moins onéreuse sur le marché international ! Qui plus est, l’APK Inform vient d’annoncer que l’Ukraine aurait déjà exporté 7,7Mt de blé depuis le début de la campagne (objectif fixé à 8Mt). De la même manière, la Russie aurait vendu plus de 80% de ses disponibilités en blé, ne laissant que 4 à 6Mt disponible pour la fin de campagne.


 AVIS  : Neutre à légèrement haussier !


>>En savoir plus


COLZA : Déprimant comme le colza


NOUVELLE VERSION 


Résumé de la semaine

En résumé, les cours du soja ont progressé la semaine précédente à Chicago (+1,50%) en venant clôturer à 9,0925$/boisseau. Pour la énième semaine consécutive, on s’aperçoit que le complexe oléagineux navigue en fonction des discussions entre la Chine et les US. Il semblerait que les deux présidents repoussent une nouvelle fois leur rencontre…

De ce fait, les opérateurs continuent de limiter leur mouvement sur les marchés financiers. De plus, les exportations américaines restent toujours décevantes et le retard pris depuis le début de la campagne sera extrêmement difficile à combler. Sans compter que la concurrence sud-Américaine persiste malgré une récolte révisée à la baisse. La trituration de soja a atteint 154,5M de boisseaux en février (vs 171,63M de boisseaux en janvier), en-dessous des attentes des opérateurs.

Côté européen, la fin de campagne s’annonce plutôt calme. Acheteurs et vendeurs ont bien avancés dans leurs engagements, ce qui limite l’activité sur le marché physique.

Concernant la prochaine campagne, la production européenne de colza pourrait chuter drastiquement ! Le bilan pourrait être tendu et mécaniquement, les cours de l’oléagineux pourraient s’envoler. Cependant, les triturateurs (acheteurs) observent que la production de colza devrait progresser en Ukraine en 2019. Dès lors, ceux-ci pourraient compenser le déficit local par de la graine d’import.


 AVIS  : Neutre cette semaine


>>En savoir plus


MAÏS : La céréale suit le blé !


NOUVELLE VERSION 


Résumé de la semaine

En résumé, le maïs a progressé la semaine précédente à Chicago (+2,47%) en venant clôturer à 3,7325$/boisseau. Les opérateurs restent toujours dans le flou le plus total concernant le dénouement entre la Chine et les US. De ce fait, la plupart des acteurs limitent leurs actions sur les marchés.

Le président Trump n’est pas pressé de conclure un accord selon ses dires. Qui plus est, la rencontre prévue entre les deux présidents devrait être reportée (encore une fois) à début avril. Les premiers semis pourraient avoir lieu rapidement aux US; d’ici la fin du mois selon les premières estimations. Les dernières précipitations ont gorgé les sols en eau (notamment dans le Midwest), les rendant trop humides pour le moment.

Côté européen, le contexte fondamental reste ultra calme. Les opérateurs sont dans l’attente des semis qui débuteront d’ici quelques semaines (selon la région d’Europe). Stratégie Grains estime que la surface européenne 2019 s’établirait à 8,70M d’ha en 2019 (+5% par rapport à 2018) pour une production estimée à 63Mt (vs 61,20Mt en 2018).


 AVIS  : Baissier cette semaine !


>>En savoir plus


ENGRAIS : Les acteurs font le plein de volumes


Résumé de la semaine

La semaine passée fut marquée par une course aux volumes en solution azotée chez les différents acteurs du marché. Sans réelle explication le marché accepte quelques baisses de l’ordre d’un ou deux euros durant la semaine.

Les fondamentaux du marché font tendre vers une tendance sur le moyen long terme très légèrement haussière en comparaison à l’année dernière.

La parité EUR/USD est bien inférieure à celle de 2018 à cette période. (1.13 contre 1.23), ce qui est avantageux pour les céréales mais pénalisant pour les importations d’engrais et de matières premières en générales. Le cours du gaz naturel est très légèrement supérieur à celui de l’année dernière. De même pour l’ammoniac qui suivent les cours du gaz naturel avec un temps de retard en général. L’élément baissier est plutôt du côté de l’offre qui va sans doute augmenter cette année malgré la taxe anti dumping qui se profile à l’horizon.

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de solution soufrée, un deuxième manutentionnaire à Rouen vient de finaliser la construction de sa nouvelle ligne de mélange entre de la solution azotée 30 ou 32 et du thiosulfate d’ammonium. Cela va simplifier le système des offres de solution soufrée car précédemment il n’y avait que certains acteurs qui avaient accès à ce marché pendant quelques semaines de l’année. Attention tout de même de comparer ce qui est comparable, nous proposons des produits exclusivement avec du soufre issu du thiosulfate d’ammonium et non du sulfate d’ammonium liquide.

L’attente de tous les acteurs en ce moment (agriculteurs, traders, producteurs, distributeurs) est sur le montant de la taxe anti dumping sur la solution azotée, mais selon quelques sources, cette décision pourrait-être reportée à la seconde partie de l’année. Pas plus d’explications pour le moment.

Le marché du TSP et du DAP est très calme pour le moment avec de petits volumes restants en stocks. La nouvelle campagne est en préparation.

De même pour le chlorure de potasse, le marché est très calme, et les mortes saisons se préparent en ce moment pour les utilisations d’été et d’automne.


 AVIS  : Stable cette semaine !


>>En savoir plus



Une question ? N'hésitez pas à contacter notre équipe au 02 42 14 00 01.

Articles les plus populaires
Commentaires
Soyez le premier à donner votre avis
Réagissez, laissez un commentaire

* Vos informations personnelles sont requises pour valider le formulaire mais seul votre prénom sera publié

Votre nouveau reflexe direct ferme 100% gratuit

Votre nouveau reflexe direct ferme 100% gratuit

Transaction contractuelle et sécurisée

Transaction contractuelle et sécurisée

Des prix en direct comparés tous les jours

Des prix en direct comparés tous les jours

Une équipe disponible 6j/7 de 7h à 21h au 02 42 14 00 01

Une équipe disponible 6j/7 de 7h à 21h au 02 42 14 00 01